Le projet de monnaie complémentaire nationale « €uro Transition » présenté ici a vocation à être construit, organisé et mis en œuvre collectivement. C’est une invitation à croiser les motivations et les énergies de toutes celles et ceux qui voudraient s’y impliquer.

Présentation €uro Transition diaporama

Dans notre contexte d’urgence climatique, écologique et sociale nous proposons de construire un outil participatif permettant de multiplier les initiatives coopératives et citoyennes de transition.
En vue de développer cette économie de transition, nous envisageons :
  1. d’instituer « l’€uro Transition » comme monnaie complémentaire nationale privilégiant les échanges entre acteurs de la transition coopérative, écologique et solidaire, et toutes celles et ceux qui souhaitent la soutenir et la renforcer,
  2. de financer le fonctionnement de cet outil par un système de cotisations proportionnées aux ressources des différents membres du réseau,
  3. de mettre si possible en place avec la Nef, des prêts en « €uros Transition » à taux zéro, favorisant la mise en œuvre des projets sur les territoires,
  4. de développer un système de contributions volontaires permettant d’aider financièrement le démarrage et l’accompagnement des projets en émergence,
  5. d’associer ce système de contribution participative au dispositif « Territoires zéro chômeurs longue durée » en vue de multiplier les emplois solidaires pérennes dans les projets coopératifs de transition écologique et sociale ayant un fort besoin d’investissement humain,
  6. de promouvoir un modèle spécifique de développement et d’organisation des projets, en créant une mention « d’Économie Alternative de Transition » nécessaire pour obtenir les contributions du réseau. Cette mention sera attribuée localement par un « Système Participatif de Garantie » équivalent à celui mis en œuvre par « Nature et Progrès ».
L’objectif premier est de constituer un réseau d’acteurs suffisamment conséquent pour pouvoir envisager une mise en œuvre efficiente du projet. Nous souhaitons notamment obtenir l’engagement des réseaux déjà engagés dans la transition écologique et citoyenne tels que Biocoop, Enercoop, Terre de lien, l’Union des SCOP et les monnaies locales.

 

Au delà des échanges et rencontres que nous prévoyons d’organiser auprès des différents acteurs locaux et nationaux en vue de développer le réseau des acteurs du projet, nous nous tenons à disposition pour venir présenter le projet auprès de tous les groupes qui le souhaitent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités